Translate this page(free)
Professional Translation
André Cognet
Lyric artist
Professor at
CRR de Rueil-Malmaison

Baritone Bass

Elizabeth Vidal et André Cognet, two artistes at the crossroads of past and future.

Elizabeth Vidal and Andre Cognet, two gilt-edged values in today's operatic art, met at the singing school of the Paris Opera. They like to say that ever since, day by day, they have been constructing each other. For some years now a shared passion for French music has driven them to seek out forgotten works.

What is more, as partisans of a lively teaching method that is rooted directly in every day experience of the stage, they decided that, in addition to their blossoming careers, they would devote part of their time to the singers of tomorrow: as teachers for ten years now at the International Summer Academy of Nice and the Regional Conservatory of Rueil-Malmaison, they have given masterclasses to pupils from all over the world, notably at the Young Artist Studio of Miami Opera, the Performing Art Centre in Hong Kong, or theNational School of Music in Athens.

Their recording Airs et duos d'amour de l'opera français released by Forlane, won the Massenet Prize of the International Record Academy in 2002.

Elizabeth Vidal, undoubtedly one of the most elevated voices in the world, made her debut at the age of 23 on the stage of the Aix en Provence Festival alongside Jessye Norman in Ariadne aufNaxos, before consolidating her experience with John Eliot Gardiner in the troupe of Lyons Opera.

Since the 1990s she has been invited to the world's leading stages, Spoleto, Covent Garden, the Accademia Santa Cecilia in Rome, Santiago in Chile, the BBC Proms in London's Royal Albert Hall, Toronto, Hamburg, Berlin, Vienna, La Fenice in Venice, the Lincoln Centre in New York, La Monnaie in Brussels, the Grand Theatre in Geneva and the Arena of Verona in such virtuoso roles as Olympia (Les Contes d'Hqffman), Zerbinetta (Ariadne auf Naxos), the Queen of the Night, Euridice (Orphee aux Enfers - a DVD recording released in 2003), the Princess in L'Enfant et les Sortileges and Lakme, In 2000, after her great success in the role of Gilda alongside Leo Nucci's Rigoletto, she was the first Frenchwoman to be declared Best Coloratura Soprano by a jury of eminent Italian critics presided over by Giorgio Gualerzi, thus following in the footsteps of June Anderson (1990) and Sumi Jo (1995).

More than fifty television broadcasts (Le Monde est a vous, Miisiques au cceur. Mezzo I'info, Arte, Victoires de la Musique) have made her one of the most popular French artistes of her generation and one recent film of Carmina Burana for TF1 (2006).

In addition to her recordings with Erato {L'Enfant et les Sortileges conducted by Armin Jordan and Scylla et Glaucis with John Eliot Gardiner), Decca (Tha'is, with Renee Fleming), Auvidis (L'Enfant et les Sortileges with Alain Lombard and a recital Romances et Chants d'oiseaux), Chant du Monde (title role in Manon by Auber): EMI (Carmen with Roberto Alagna and Angela Gheorghiu), she regularly collaborates with Forlane for her recitals or, in a more specialised repertory with Opera Rara (Cendrillon la Fee, 2002; Ginevra di Scozia, the title role recorded live at Trieste Opera, 2003, and two recitals of songs by Meyerbeer and Ricci to be released in 2004/05).

In 2006, she received international recognition for her interpretation of queen of the night in a recording with Sir Charles Mackerras (Chandos) and int three other productions (Athens, Rome an d Reggio di Torino).

She also was acclaimed in the Comtess adele of Le Comte Ory in the staging of Jerôme Savary in opera Royal of Wallonie under Alberto Zedda's direction.

Among her forthcoming projects, Los Angeles, Hong Kong, Taiwan, Tokyo for her recital of Airs virtuosos, as well as her debut as Juliette in Gounod's Romeo et Juliette at Miami Opera, Zerbinetta in the original version of Ariadne aufNaxos at Nice Opera. She will be on 2005/2006 the Queen of the Night for the inauguration of the new opera stage in Athens, role that she will record in 2004 for Chandos under the baton Sir Charles Mackerras.

André Cognet, brought to international stages (La Fenice, London Madrid, Leeds, Tel Aviv, Naples) by such French lyric baritone roles as Hamlet, Zurga in Les Pecheurs de Perles, Nilakantha in Lakme, the three Demons in Les Contes d'Hoffman and Herode in L'Enfance du Christ, achieved recognition jfrom the international press in the role of Escamillo.

After his immense success in this role in the Verona Arena in a production directed by Franco Zeffirelli, he repeated it in 2001/2002 at the Teatro San Carlo in Naples under the direction of Daniel Oren, at the Festival of Caligari, and also in Hong Kong and Leipzig, before making his debut as Lescaut in Puccini's Manon Lescaut in Tel Aviv (Zubin Mehta). He sang in Ravel's L'Enfant et les Sortileges in Berlin (conducted by Serge Baudo), Nilakantha in Lakme in Karlsruhe, the title role in Hamlet in Prague Opera, L'Enfance du Christ (Herode) in Malaga and he made a much remarked debut as Mephisto in Faust at Miami Opera. All these roles show the range of his tessitura. His discography includes two recordings in La Fenice, Venice (Albert in Werther and the title role in Paisiello's II Re Teodoro), a cantata for solo baritone by Claude Ballif produced by Radio France, Jocaste by Charles Chaynes, Cendrillon for Opera Rara, the role of Herode in L'Enfance du Christ conducted by Serge Baudo for Forlane.

Among his recent performances, in addition to many concerts and recitals, (La Fenice, Antibes, Paris) should be mentioned the role of Capulet in Gounod's Romeo et Juliette for Miami Opera, the Grand Pretre in Samson et Dalila at the Herodaticus Festival in Athens, Escamillo in Carmen in Marseille Opera and Albert from Werther in Nice next to Rolando Villazon.


André a commencé ses études vocales au conservatoire de Marseille où il a été admis avec une dispense exceptionnelle à l'âge de 14 ans. Il est aussi le plus jeune baryton engagé par Bernard Lefort à l'école de chant de l'Opéra de Paris.

Ses premiers rôles sont immédiatement significatifs : Pulcinella de Stravinsky (Théâtre des Champs Elysées sous la Direction de Manuel Rosenthal), Pluton dans l'Orféo de Monteverdi (Théâtre National de Chaillot mis en scène par Antoine Vittez), Escamillo de la Carmen réalisée par Jean-Luc Bouttet puis dans la très remarquée version de Peter Brook (dont il a chanté plus de 40 représentations), ainsi que les 4 rôles des démons des " Contes d'Hoffman ", l'Orateur de la Flûte enchantée ou Figaro des Noces de Figaro en tournée dans toute la France.

A la même époque, la comédie française l'accueille pour chanter les parties écrites par Lully pour le Bourgeois Gentilhomme et il participe régulièrement aux saisons lyriques de Radio France, notamment sous la direction de Pinchas Steinberg ou celle de Nello Santi (La Forza del destino).

Une carrière qui s'épanouit très vite hors de nos frontières

Remarqué en 1995 au Festival de Wexford dans le rôle de Gaveston de " La Dame Blanche ", il est réinvité pour " Les pèlerins de la Mecque " de Glück et l'Assedio di Calais de Donizetti, avant de doubler Samuel Ramel dans les Contes d'Hoffmann au Covent Garden de Londres.

Dès lors on l'entend à Birmingham et à Munich (Zuniga de Carmen aux côtés de José Carreras), à Karlsruhe pour le rôle titre d'Hamlet (son rôle de prédilection qu'il reprend dans la mise en scène de John Cox) à Rouen, puis à Prague, Nilakantha dans Lakmé, Ezio dans Attila de Verdi. Lorsque l'Opéra North l'engage pour interpréter le rôle de Zurga dans " Les pêcheurs de perles " il se fait remarquer de la presse Britannique au point d'être mis à l'honneur en première page du " Times ".

En 1998, la Fenice de Venise lui offre le rôle titre de l'opéra de Païsiello " Il ré teodoro a Venezia " et celui de Albert de Werther, rôle qu'il interprétera la même saison au New Israeli Opéra de Tel Aviv dans la mise en scène de Jean-Claude Auvray avant de remporter un vif succès dans le rôle d'Hérode de l'Enfance du Christ de Berlioz à Madrid dirigé par Frubeek di Burgos. Il enregistre ce rôle à Lugano avec l'orchestre de la Radio Suisse Italienne pour Forlane sous la direction de Serge Baudo et chante les Noces de Stravinsky à Paris sous la direction de Marek Janowski.

Un répertoire riche qui s'étend aux oeuvres d'aujourd'hui.

André Cognet s'implique aussi dans la création d'œuvres contemporaines. A Paris à l'occasion de l'inauguration du nouveau théâtre de la ville en 97, il tint le rôle principal de la création mondiale de l'Opéra " L'épouse injustement soupçonnée " sur un livret de Jean Cocteau dans la mise en scène de JeanNichet, production qui le mena également à Lisbonne. Autre création mondiale en 98, cette fois pour Radio-France avec l'orchestre philharmonique, d'une cantate pour baryton solo de Claude Ballif. Notons aussi la même saison sa participation à l'œuvre de Charles Cahynes Jocaste et à la première française de Wozzeck de Manfred Gurlitt à l'Opéra de Rouen, production qui s'est vu décerner le Grand Prix de la Critique du meilleur spectacle de l'année.

Les années 2000
L'un des meilleurs Escamillo au monde
.

Loué par la presse internationale pour le rôle d'Escamillo dans la mise en scène de Franco Zeffirelli aux Arènes de Vérone aux côtés de Jose Carreras, en 2001-2002 André Cognet reprend le rôle au Teatro San Carlo de Naples sous la direction de Daniel Oren, au festival de Cagliari mais aussi à Hong-Kong, puis fait ses débuts dans Lescaut du " Manon Lescaut " de Puccini à Tel-Aviv avec l'Israeli Philarmonique (Zuhbin Mehta), " L'enfant et les sortilèges " au concert Haus de Berlin avec le Berliner Symphonic Orchestrer (direction Serge Baudo).

En 2003-2004, André Cognet interprète Nilakantha de " Lakmé " à Karlsruhe, le rôle titre de " Hamlet " à l'Opéra de Prague et fait des débuts très remarqués dans Méphisto de " Faust " à l'Opéra de Miami : autant de prises de rôles qui montrent l'étendue de sa tessiture.

Citons pour 2004-2005 " L'enfance du Christ " (Hérode) à Malaga, Le Grand Prêtre de " Samson et Dalila " au festival Herodaticus d'Athènes, un récital au Festival d'automne de Prague, Requiem de Verdi à Paris. Il est réinvité au Grand Florida Opéra de Miami pour le rôle de Capulet dans " Roméo et Juliette " puis revient en France pour Escamillo dans la nouvelle production de " Carmen " à l'Opéra de Marseille, mis en scène par Patrick Chorier et Moshe Leiser.

En 2006, outre de nombreux récitals et concerts, il enregistre pour TF1 une série d'airs à succès (Air d'Hamlet, Escamillo, Rigoletto, Comte des Noces de Figaro) et à Londres avec le London Philarmonic Orchestra, des œuvres inconnues d'Offenbach pour la maison anglaise Opera Rara.

Son interprétation du rôle d'Albert de Werther aux côtés de Rolando Villazon à l'Opéra de Nice est saluée par la presse internationale ( Voir critiques jointes).

Enregistrements:
- Airs et duos d'amour de l'Opéra Français, direction E.Plasson. Prix Massenet de l'Académie Internationale du disque 2002 (Forlane).
- L'enfance du Christ de Berlioz dans le rôle d'Hérode. Direction Serge Baudo, Orchestre de la Radio Suisse italienne (Forlane)
- Cendrillon de Pauline Viardot dans le rôle du Baron (Opera Rara)
- Il Re teodoro a Venezia de Paisiello dans le rôle titre (Edition le Fenice Mundo Musica)
- Werther de Massenet dans le rôle de Lescaut (Chant du monde)
- Airs d'Offenbach - London Philarmonic orchestra (Chandos)
- Le Livre du serviteur (cantata pour bayton solo) de Claude Ballif (edition Radio-France)

 

(© Bachini)

 

André Cognet will teach at the following academy:
Nice

Go to the Classical Music Academies homepage.