Translate this page(free)
Professional Translation
Jean-François Heisser

Concertist
Professor at CNSM de Paris

 

Piano

À l'image de son instrument, Jean-François Heisser vit la musique de façon polyphonique et pratique le piano seul, concertant ou en formation de chambre en contrepoint de l'enseignement et de la direction artistique de festival ou d'orchestre. Homme de réflexion autant que de sensibilité, né en 1950, il est de ces pianistes rares qui avancent sans ornières et sans autres compromis que ceux concédés à la musique.

Sa formation au Conservatoire national supérieur de musique de Paris porte le sceau de cette ouverture d'esprit : disciple du grand Vlado Perlemuter récemment disparu, il complète son Premier Prix de piano des plus hautes récompenses en musique de chambre, en accompagnement et en écriture. Ses succès aux concours internationaux de Vianna da Motta (Lisbonne) et Jaen (Premier Prix, Espagne) lui attirent l'estime de tous, aujourd'hui partagée par des chefs tels que Dutoit, Conlon, Tilson Thomas, Krivine, Chung, Mehta, Segerstam et des orchestres tels que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique et l’Orchestre National de Radio France, l’Orchestre de la suisse Romande, le London Symphony Orchestra, le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de la Tonhalle de Zürich ...

Sous la baguette de Louis Langrée, il donne l'intégrale des concertos de Beethoven ; en 2001, il joue le premier concerto de Brahms à l’occasion d’un des derniers concerts du Maître E. Svetlanov. En septembre 2002, dans le cadre du Festival « Piano aux Jacobins », il donne en création mondiale, l’oeuvre pour piano solo de Philippe Manoury « La Ville ».

Sa curiosité toujours en éveil inspire saisons de concerts et festivals, parmi lesquels La Roque-d'Anthéron, Montreux, Kuhmo, Bratislava, Turin… Passionné par la musique espagnole, il consacre un coffret de six disques devenus références aux œuvres pour piano de Falla, Albéniz, Granados, Mompou et Turina (Erato, 1996). Il enregistre également Schumann, Bartók, Debussy, Dukas (Diapason d'Or de l'année, sélectionné par Télérama parmi les meilleurs disques de l'année) et Beethoven (Naïve, 2000).

Il joue régulièrement avec les Quatuors Prazak, Lindsay et Ysaÿe. Avec Marie-Josèphe Jude, il partage le répertoire à quatre mains ou à deux pianos, et notamment les Danses hongroises de Brahms (Naïve, 2001) ; avec le violoniste et chef Peter Csaba, il renouvelle l'interprétation des deux sonates de Bartók, éditées en une version saluée par tous (Praga Digitals, 2001) ; en quintette, il prépare l'enregistrement de "La Truite" de Schubert avec le Quatuor Prazák tout en travaillant régulièrement avec les Lindsay et les Ysaÿe.

Depuis 1991, Jean-François Heisser transmet son expérience au CNSM de Paris. Il préside également l'Académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz et assure la programmation des Soirées musicales d'Arles. En 2000, il a repris la direction artistique de l'Orchestre régional Poitou-Charentes, choix encouragé dès la première année par le succès retentissant des concerts de La Folle Journée (Nantes) et de La Roque-d'Anthéron.

 

(© Bachini)

 

Jean-François Heisser will teach at the following academy:
Nice

Go to the Classical Music Academies homepage.