Translate this page(free)
Professional Translation
Laurence Equilbey
 




La saison 2009-10 témoigne de la double carrière de Laurence Equilbey, comme chef d’orchestre ainsi qu'à la direction du chœur Accentus.

Nous la retrouvons notamment à la tête du Brussels Philharmonic dans « Le Paradis et la Péri » de Schumann et à la tête des orchestres de Cannes, Rouen et de l’Ensemble Orchestral de Paris dans des Lieder orchestrés de Schubert.

Nous la retrouvons également dans un programme « Rachmaninov » a cappella dont l’enregistrement est prévu pour juin 2010.

Laurence Equilbey fonde en 1991 le chœur de chambre accentus, reconnu aujourd’hui comme l’un des ensembles les plus prestigieux d’Europe. Avec lui, elle exprime régulièrement le grand répertoire de la musique vocale a cappella ou avec orchestre, et soutient la création contemporaine, notamment à l'Opéra de Rouen et à la Cité de la musique à Paris où accentus est en résidence.

Sur la scène lyrique, Laurence Equilbey dirige entre autres « Cenerentola » de Rossini au Festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, « Medeamaterial » de Pascal Dusapin notamment au Festival Musica, « Les Tréteaux de Maître Pierre » de Manuel de Falla, « Bastien et Bastienne » de Mozart à l'Opéra de Rouen et à la Cité de la Musique.

La production « Mozart Short Cuts » mise en scène par Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff, que Laurence Equilbey a conçue et dirigée en 2006, est reprise à Aix en Provence en 2009 avec l’Orchestre of « The Age of Enlightenment ».

La production de « Albert Herring » de Britten dans une mise en scène de Richard Brunel a remporté sous sa direction un vif succès en février-mars 2009, à l'Opéra de Rouen et à l' Opéra Comique à Paris.

En 2011 elle dirigera le « Freischütz » de Weber à l’Opéra de Toulon et « La Flûte enchantée » de Mozart à l’Opéra d’Avignon.

Ses activités symphoniques la conduisent également à diriger les orchestres tels le Sinfonia Varsovia, l’Akademie für alte Musik Berlin, l’Orchestre National d’Ile-de-France, l’Orchestre de Cannes, l'Orchestre de l'Opéra de Rouen, le Brussels Philharmonic... En 2008, elle a dirigé les musiciens de l’Orchestre National de France et Accentus dans le « Requiem » de Gabriel Fauré (enregistrement naïve) et dans « Dona eis » de Pascal Dusapin, et a collaboré à nouveau avec l’Ensemble Instrumental Ars Nova.

En juin 2009 elle dirige l’Orchestre National de Lyon dans deux programmes Mozart et Mendelssohn.

Laurence Equilbey, avec Accentus, est artiste associée à l'Ensemble Orchestral de Paris pour les saisons 2009/2010 et 2010/2011. Cette relation privilégiée débutera en 2010 dans un programme Schubert à la Cité de la Musique à Paris et dans le « Requiem » de Fauré au Festival de Saint-Denis. Une première collaboration avec le Brussels Philharmonic verra également le jour en 2010, à Paris et à Gand, avec le « Paradis et la Péri » de Robert Schuman.

Ses nombreux enregistrements sont largement salués par la critique, particulièrement ceux de la musique a cappella de Poulenc et Requiem(s) de Pascal Dusapin qui font dates. Elle reçoit également un disque d'or en 2008 pour Transcriptions qui s'est vendu à plus de 110 000 exemplaires dans le monde et son interprétation des Septs Dernières Paroles du Christ de Haydn est aujourd'hui considérée comme la référence de la discographie.

Laurence Equilbey a étudié la direction d’orchestre et de chœur à Paris, Vienne, Londres et Stockholm, notamment avec le chef suédois Eric Ericson et le maestro finlandais, Jorma Panula. Elle a créé le département pédagogique « le jeune choeur de paris / centre de formation pour jeunes chanteurs » au Conservatoire à rayonnement régional de Paris, et est membre fondateur avec accentus du réseau européen Tenso. Au côté d'accentus, elle est en résidence à l'Opéra de Rouen et est artiste associée du Grand Théâtre de Provence.

Elle a été élue Personnalité Musicale de l’année 2000 par le Syndicat professionnel de la critique dramatique et musicale. Elle est Lauréate 2003 du Grand prix de la presse musicale internationale. Elle est également distinguée en Suède comme personnalité musicale internationale (Chevalier de l’Ordre de l’Etoile Polaire). En 2006 CulturesFrance lui a remis le passeport "créateur sans frontières" pour la musique classique et contemporaine.

www.laurenceequilbey.com


The 2009/10 season shows Laurence Equilbey’s versatile talent, as a conductor in the pit of the Brussels Philharmonic, in Schumann’s “Le Paradis et la Péri”, or at the head of the Cannes and Rouen Orchestras, as well as the Ensemble Orchestral de Paris, in Schubert’s orchestrated “Lieder”.

She will also lead an a cappella “Rachmaninov” programme, whose recording is due in June 2010.

Laurence Equilbey founded the Accentus chamber choir, well-known as one of today most prestigious European choir. At the head of Accentus, she regularly experiments the large repertoire, a capella or with orchestra. In particular she champions contemporary music, including creations at the Rouen Opera and the Cité de la Musique in Paris which both welcome Laurence Equilbey in residence.

On the operatic podium Laurence Equilbey conducts, among others : Rossini “Cenerentola” at the Aix en Provence Art Lyric Festival, Pascal Dusapin “Medeamaterial”, in particular at the Musica Festival in Strasbourg, “Les Tréteaux de Maître Pierre “ by de Falla, “Bastian und Bastienne” by Mozart at the Rouen Opera and the Cité de la Musique.

In 2009 she conducts the orchestra of “The Age of Enlightenment” in Aix en Provence, in a revival of the “Mozart Short Cuts” production (staged by Jérôme Deschamps and Macha Makeïff), which she conducted in 2006.

The production of Britten’s “Albert Herring”, staged by Richard Brunel, received great acclaim in February and March 2009, at the Rouen Opera and at the Opéra Comique de Paris.

In 2011 she will conduct “The Magic Flute” by Mozart at the Avignon Opera and “Freischutz” by Weber at the Toulon Opera.

On the symphonic plan, she conducts orchestras such as the Sinfonia Varsovia, the Akademie für alte Musik Berlin, the Orchestre National d’Ile de France, the Orchestre de Cannes, the Opera of Rouen’s Orchestra, the Brussels Philharmonic... In 2008, she conducted the Orchestre National de France and Accentus in the “Requiem” by Fauré (recording Naïve) and in “Dona Eis” by Pascal Dusapin, and worked again with the Ensemble Instrumental “Ars Nova”.

In June 2009, she is at the head of the Lyon National Orchestra, in a Mendelssohn and a Mozart programme.

Laurence Equilbey is associated artist of the Ensemble Orchestral de Paris for the 2009/2010 and 2010/2011 seasons. She will conduct the Ensemble Orchestral de Paris and Accentus together in 2010 in a Schubert programme at Cité de la Musique in Paris and in Fauré “Requiem” at the Saint-Denis Festival.

Her many recordings, especially the outstanding Poulenc’s a capella work and Pascal Dusapin’s Requiem(s), have been widely acclaimed. She was also awarded a “disque d’or” in 2008 for Transcriptions, which sold very well (more than 110,000 copies worldwide), and her interpretation of Haydn’s “Sept Dernières Paroles du Christ” is considered as a reference in the discography today.

Laurence Equilbey studied conducting orchestras and choirs in Paris, Vienna, London and Stockholm, with Swedish conductor Erik Erikson and Finnish conductor Jorma Panula.
She founded the educative department “Le Jeune Choeur de Paris” for young singers at the Paris Regional Conservatory. Together with Accentus she created the European network “Tenso”.
She is artistic advisor at the Orchestre de Paris for their vocal activities and associated artist of the Grand Théâtre de Provence in Aix en Provence.

She was elected Musical Personality of the year 2000 by the Union of drama and music critique, Laureate 2003 of the Grand Prix of international music critique, “Chevalier de l’Ordre de l’Etoile Polaire”, international music personality in Sweden, and in 2006 Cultures France elected her “Créateur sans frontière” for classical and contemporary music.

www.laurenceequilbey.com


January 2010




(© Bergamo)
 

Go to the Classical Music Academies homepage.