Translate this page(free)
Professional Translation
Marie-Josèphe Jude
Concertist
Professor at CNSM de Paris

Piano

Marie-Josèphe JUDE, pupil of Aldo Ciccolini from the age of 13 at the Paris Conservatoire after her brilliant beginnings at the Nice Conservatory, was fostered also at a very young age by Georgy Cziffra, who allowed her to perform in public during his own recitals. 
Consequently she benefited from the advice of Jean Hubeau in chamber music, before winning, at the age of 16, her First Prize in piano at the Paris Conservatory and also a performance degree in harp at the Ecole Normale in Paris. After earning her First Prize in chamber music, she was immediately accepted into her third cycle of studies (with Jean-Claude Pennetier).

In 1986 she met Maurice Ohana and became one of his favourite performers. It was a decisive meeting which set her on the road to the interpretation of contemporary music while, in the meantime, she continued to work with Gyorgy Sebok, Maria Joao Pires and, above all, with Maria Curcio Diamand, a very famous teacher, one of Schnabel's disciples. She prepared her for the international competitions. She was a finalist at the Clara Haskil competition in 1989 and obtained many engagements in Germany, Austria and Switzerland.

She played with the Orchestre de Paris, the Orchestre National de Lyon, the Orchestre National de France, the Orchestre des Concerts Lamoureux, the Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, the Orchestre National d'Ile de France, the Orchestre Poitou-Charentes… the BBC Scottish Orchestra, the Basel Symphonic Orchestra, the Orchestre Philharmonique of Luxembourg…

Marie-Josèphe JUDE is also a fine chamber musician who has played with Augustin Dumay, Jean-Jacques Kantorow, Laurent Korcia (violin), Lluis Claret, Henri Demarquette, Xavier Philipps (cello), Michel Portal and Pascal Moraguès (clarinet). With Jean-François Heisser, piano she has founded a piano duo. She has appeared in important festivals : Château de Lascours, La Roque d'Anthéron, Montpellier, Aix-en-Provence, Auvers-sur-Oise, Vichy, Colmar, Saoû chante Mozart, Vézère (France) and abroad : Bath (England), Arjeplog (Sweden), Locarno and Lugano (Switzerland), Brabant-Wallon (Belgium) and Quebec (Canada).

She has recorded 5 CDs dedicated to Brahms (Lyrinx) ; they were awarded the best distinctions from the specialised press. A. Dutilleux/Ohana CD was also released for Harmonia Mundi. Her CD dedicated to André Jolivet was awarded a Diapason d’Or (February 2003).



Née d’un père français et d’une mère sino-vietnamienne, c’est à Nice que Marie-Josèphe Jude suit ses premières leçons de harpe et de piano. Encouragée par Gyorgy Cziffra, elle entre dès l’âge de 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle reçoit l’enseignement d’Aldo Ciccolini pour le piano et de Jean Hubeau pour la musique de chambre. Artiste des plus précoces, elle y obtient à peine trois années plus tard un Premier Prix de Piano et une Licence de Concert de harpe à l’École Normale de Paris. Elle est admise en cycle de perfectionnement dans la classe de Jean-Claude Pennetier.

Marie-Josèphe Jude se rend alors régulièrement à Londres prendre les conseils de Maria Curcio-Diamand, disciple d’Arthur Schnabel. En 1986, le compositeur Maurice Ohana lui ouvre les portes de la musique contemporaine et en fait son interprète favorite.

Forte de ce parcours, Marie-Josèphe Jude est finaliste du très réputé concours Clara Haskil en 1989, et consacrée « Nouveau Talent » des Victoires de la Musique en 1995.

Elle parcourt dès lors les salles et festivals du monde entier, de Montpellier à Bath, de la Roque d’Anthéron à Kuhmo, de Bagatelle à Locarno. Elle joue en soliste sous la direction de F. Brüggen C. Dutoit, M. Foster, E. Krivine, J.-Y. Ossonce, A. Tamayo ou encore K. Weise, accompagnés d’orchestres prestigieux tels que l’Orchestre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Nice ou l’Orchestre National de Lyon pour la France, l’Orchestre de l’Académie Chopin de Varsovie, du BBC Scottish Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Bâle ou l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg pour l’étranger.

La musique de chambre lui permet enfin de renouer avec une pratique plus intimiste de son instrument. Elle forme depuis 1997 un duo de piano avec Jean-François Heisser, ce qui ne l’empêche pas de partager le clavier avec E. Strosser, C. Désert, M. Béroff, F. Chaplin… Pour le répertoire avec cordes ou vent, elle retrouve ses amis L. Claret, H. Demarquette, L. Korcia, P. Moraguès, X. Phillips, M. Portal et pratique également avec bonheur l’art de la mélodie en compagnie de M. Delunsch ou J. Corréas. Elle collabore enfin régulièrement à de nombreux ballets avec son frère Charles Jude, danseur étoile et directeur du ballet de Bordeaux. 

Le disque est par ailleurs un véritable fil rouge dans la carrière de Marie-Josèphe Jude. Ainsi enregistre-t-elle notamment depuis 1993 l’intégrale des œuvres pour piano seul de Brahms (cinq disques Lyrinx parus à ce jour). Elle enregistre parallèlement Mendelssohn (Lyrinx, « Choc du Monde de la Musique » et ffff de Télérama), Jolivet (Lyrinx, « Diapason d’Or » et ffff de Télérama), Dutilleux et Ohana (Harmonia Mundi, « Choc du Monde de la Musique »)…
Un enregistrement du quintette de G. Witkowski (avec le Quatuor Debussy) est paru à l’automne 2006.

January 2008

(© Bachini)

Marie-Josèphe Jude will teach at the following academie:
Nice

Go to the Classical Music Academies homepage.